Miss

Il faudra bien un jour qu’elle vous satisfasse

Un duo d’autrices d’après une idée originale d’Aurore Evain

Présenté par le collectif Bette Davis

Performance pour deux femmes et un miroir

Mise en scène, adaptation et jeu : Béatrice Courtois et Maud Leroy

Ecriture : Antoinette Deshoulières et Carole Thibaut

Création lumière : Nicolas Génestin

Durée : 50 mn

Les femmes qui entrent sont idéalement belles et parfaites
Le corps des femmes qui entrent est mince et pulpeux à la fois
Le ventre des femmes qui entrent est plat et arrondi à la fois
La peau des femmes qui entrent est lisse et douce et blanche et légèrement hâlée là où il faut
Elles ne se tiennent ni trop cambrées ni trop droites ni trop penchées ni trop souples ni trop rigides ni trop
Elles ne sont jamais trop
Leurs voix sont graves mais pas trop
Sensuelles mais pas trop
Elles ne mangent pas trop
Elles ne boivent pas trop…
Elles sont idéales

Que reste t-il du sujet lorsqu’il n’est, de tous temps, que projections et objet du désir des autres ?                                                                                                                                                Cinquante minutes dans un cabinet de curiosités du féminin,  entre fantasme et réalité, pour peut-être entre les lignes, voir s’opérer un glissement du « ça » au « je »…

En confrontant deux écritures, une classique et une contemporaine, se dégage un historique du rapport masculin/féminin engageant une réflexion sur les clichés et le rapport à l’autre dans ses limites.

Nous avons décidé de créer une forme hybride pour porter ce propos avec fantaisie et jubilation. Mêlant le chant, la danse à l’interprétation des textes joués dans un rapport plus direct au public.

Coproduction Cie Etrange été et Versus

Diffusion

Du 5 au 28 juillet à Présence pasteur en Avignon

 

 


Lien vers le site de mécénat