La grande Marie et ses «petites Curies»

L’histoire d’une des plus grandes scientifiques de notre temps

Lecture spectacle

Montage et mise en espace : Béatrice Courtois & Fabrice Gaillard

Avec Laure Josnin

Durée : 50 mn

La Grande Marie, c’est cette polonaise aux deux prix Nobel à une époque où les femmes n’avaient pas encore le droit de vote.

La Grande Marie, c’est une scientifique amoureuse de l’éclat du radium autant que de son laboratoire glacial et radioactif.

La Grande Marie, c’est une femme qui, au péril de sa vie, mis ses recherches de côté quand la guerre arriva pour inventer les petites curies.

La Grande Marie, c’est ces voitures équipées pour acheminer  les techniques des rayons X sur le front pendant que sa fille, Irène, une autre « petite curie » allait former les futurs radiologues.


« Il me semble que l’attitude que vous me recommandez serait une grave erreur de ma part. Ce prix m’a en réalité été attribué pour la découverte du radium et du polonium.  Je crois qu’il n’y a aucun lien entre mon travail scientifique et les faits de ma vie privée…Je ne puis accepter, par principe, l’idée que l’appréciation de la valeur du travail scientifique puisse être influencé par le pamphlet ou la calomnie concernant ma vie privée.
Je suis convaincue que beaucoup partagent cette opinion.
Je suis profondément attristée que nous ne soyez pas de ceux-là. »
Marie Curie

Par le montage de divers textes tirés du journal personnel de Marie Curie, de ses correspondances avec sa fille, de ses échanges avec le ministère de la guerre, nous traçons le portrait d’une femme amoureuse, qui consacra sa vie à l’humanité.

 

 

Cette lecture est en cours de création, elle est proposée dans les médiathèques du département.